Décroissantiste sans le savoir…

Nicolas Bouzou, c’est cet économiste distingué qu’on voit souvent dans les débats télévisés soutenir les efforts du néocapitalisme pour nous rendre heureux. Hier, il débattait sur le thème « Faut-il supprimer le black friday ? ». Cette question, seuls les décroissantistes la posent, les pauvres. Alors qu’il est évident qu’acheter est le premier geste à faire pour stimuler la production, créer des emplois et amorcer la croissance. Alors que la décroissance, pour les mêmes raisons, va créer du chômage. Non, il suffit de contrôler certains excès du capitalisme comme, par exemple, l’obsolescence programmée. Et là, Nicolas Bouzou, se lance, sans s’en apercevoir, dans un plaidoyer de…  la décroissance ! « Regardez, dans les grandes villes on voit apparaitre des boutiques de réparateurs. Ils ne sont pas diplômés mais seulement adroits bricoleurs . On crée là des emplois pour ceux qui ont le plus de mal à en trouver… »
Et voilà l’boulot ! Si on se remet à réparer, on va moins consommer du neuf, on va moins produire, on va créer du chômage…

Maman !